Ils ont tenu, ils tiennent et ils tiendront

avril 2020 | Actualités

Soutien aux Soignants : ils ont tenu, ils tiennent, ils tiendront

Action concertée des associations Les Sentinelles de la Nation, Groupe Assistance Commando et UltraOps

Par le médecin-colonel Fabien Trabold, médecin-chef SDIS 68 et le médecin en chef (ER) Gérard Chaput

« Entre possible et impossible, deux lettres et un état d’esprit » Charles de Gaulle

Ils ont tenu nos soignants, Sentinelles de la Nation, mobilisés comme jamais pour affronter, pour faire face à un ennemi invisible, pour lutter contre lui et tenter de le vaincre parfois. Et cela, souvent jusqu’à l’épuisement et pour certains jusqu’à la mort ! Ce n’est pas une formule, mais une réalité encore quotidienne ! Ils ont accompli leurs missions avec l’aide de pompiers, de transporteurs sanitaires, de bénévoles d’associations agréées de sécurité civile, de militaires engagés dans le cadre de l’opération « Résilience », de membres des forces de sécurité civile et de forces de sécurité intérieure, de citoyens bénévoles des milieux associatifs engagés. Toutes ces femmes et tous ces hommes par qui le pays tient, par qui la société confinée échappe à la paralysie. 

Ils tiennent, tous les jours, bien souvent au prix de leur santé physique ou psychique. Ils tiennent pour nous, mettant tout en œuvre pour limiter les drames et cela au péril de leurs propres vies ! Par leur courage et leur abnégation, ils ont permis de limiter les pertes humaines et d’atténuer les chagrins. 

Ils tiendront malgré les risques, malgré les chagrins et les douleurs, malgré le prix à payer de leur simple mais héroïque accomplissement de leur mission ! Nous leur devons gratitude, estime et soutien. Nous leur devons d’être dignes de leur dévouement, par nos pensées, par nos actions et par nos solidarités. 

Ils tiendront et nous tiendrons avec eux car leur exemple sera, au temps venu, le ciment de la reconstruction. Le combat va durer, peut-être longtemps. Nous devrons encore tenir et par devoir de reconnaissance, nous devrons encore soutenir ces héroïques sentinelles de la Nation placées, comme il se doit, aux avant-postes pour protéger notre pays… 

Tel sera le prix de la résilience de la Nation tout entière… 

« Je ne savais pas que c’était si simple de faire son devoir quand on est en danger » Jean Moulin

 Paris Match

https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Covid-19-Les-anciens-des-forces-speciales-reprennent-du-service-1686556

 L’ESSOR    Revue Gendarmerie 

https://lessor.org/a-la-une/des-anciens-des-forces-speciales-et-du-gign-se-retroussent-les-manches-pour-les-soignants/

 

3 Commentaires

  1. Jordi MAS

    Dans nos sociétés de plus en plus individualistes et court-termistes, un virus nous a rappelé brutalement notre vulnérabilité contre les forces de la nature. Dans cette lutte pour notre survie, les “soldats de l’ombre”, médecins, infirmières, soignants de tout poil, mais aussi caissiers, logisticiens, boulangers, éboueurs et tant d’autres qui restent au front tous les jours, ressortent de manière éclatante, essentielle et montre que l’humanité est aussi capable de coeur et d’âme. Espérons que l’après crise ne les renvoie pas aux oubliettes, comme tant de soldats rentrant d’opérations extérieures.
    “Ad augusta per angusta”

    Réponse
  2. Roselyne Nicolas

    Bonjour,
    Un grand MERCI à tous les soignants qui, malgré la crainte d’attraper le COVID ont été présent pendant des jours, des semaines, des mois… pour soigner celles ou ceux qui étaient en grande souffrance .
    Ces “soldats de l’ombre” ont été à leur écoute et en essayant de calmer leurs douleurs physiques et morales. Ils ont pris soin d’eux le mieux possible sans écouter leur fatigue.

    J’espère que les Français vont être attentifs à ne pas faire en sorte que de nouveaux cas arrivent afin que tous ces soignants puissent “enfin” se reposer. Ne soyez pas égoïstes pensez à eux..

    N’oubliez pas !
    Ne les oubliez pas même après la pandémie car ils ont été là pour vous et vos famille.

    Roselyne Nicolas

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives